Recevoir les raisons de croire
< Toutes les raisons sont ici !
TOUTES LES RAISONS DE CROIRE
Histoires providentielles
n°188

Russie

XVIe siècle

Et une grande lumière ouvrit la porte de son cachot…

À la fin des années 1520, le jeune Grigori Grigorievich Rougotine, issu d’une famille pauvre de l’aristocratie de Radonège, en Russie, entre au service du prince Ivan Penkov, qui gouverne la région. Il se fait remarquer par l’excellence de son travail et gagne la confiance de son maître, mais cela lui vaut la jalousie des commensaux du prince, qui l’accusent d’être l’amant de la princesse Penkova. Après avoir échappé de justesse à la peine de mort, Grigori est condamné au cachot à vie. Sa subsistance est réduite à un pichet d’eau et une bouillie d’avoine, deux fois par semaine. Ce régime impitoyable aurait dû le tuer…

© Shutterstock / Art Mari
© Shutterstock / Art Mari

Les raisons d'y croire :

  • Le crime dont le jeune homme est accusé – l’adultère commis avec la femme de son seigneur – est particulièrement grave, car il s’agit d’une trahison méritant la mort. N’ayant jamais été lavé officiellement de ce forfait, il faut que les circonstances de sa libération soient miraculeuses pour que l’entourage de Grigori et son biographe fassent état du crime supposé et de la condamnation du saint.
  • La très grande piété du jeune homme, ainsi que les pénitences qu’il s’inflige, prouve l’inanité des accusations. Cependant, désireux d’imiter les martyrs, qu’il admire, et de souffrir pour contribuer à la délivrance de la Russie, qui est alors sous le joug de la Horde d’or (tribus tatares musulmanes qui s’acharnent sur les chrétiens), Grigori ne se défend ni ne clame son innocence, imitant le Christ devant Pilate : « Et Jésus se taisait » (Mt 27,14 ; Mc 15,05 ; Lc 23,9 ; Jn 19,9), grandissant en sainteté. Au lieu de se plaindre, il remercie Dieu de « l’avoir soustrait à ce monde et ses tentations », et passe ses deux années de détention à rédiger à la main des alphabets qui, revendus à l’extérieur, lui permettent de venir en aide aux pauvres.

  • Ses conditions de détention, au cachot, pratiquement à l’isolement, privé de soins et de nourriture, ressemblent à celles endurées par d’autres témoins du Christ à l’époque contemporaine, et l’on sait que, sans secours miraculeux, elles conduisent à la mort, au désespoir ou à la démence. Seule une très forte vie spirituelle permet de tenir.
  • Dans son humilité, signe de sa sainteté, Grigori ne fera jamais mention des grâces reçues, préférant constater les faits que les expliciter ou parler de miracles.
  • En ne lui accordant que deux pichets d’eau par semaine et deux assiettes de bouillie d’avoine, ses geôliers espèrent pour lui la dénutrition et la mort. Pourtant, lorsque son ami, fils du premier lit du prince Penkov, après avoir obtenu qu’il ne soit pas exécuté, tente de lui fournir une nourriture suffisante, le prisonnier répond qu’il n’en a pas besoin car « l’abondante grâce de Dieu suffit largement à le nourrir », et c’est vrai puisqu’il ne dépérit pas et trouve la force de se livrer à des travaux d’écriture pour venir en aide aux miséreux.

  • Si on cherche à savoir comment il a résisté à ce traitement et s’est évadé, il évoque seulement le soutien et le secours de la Théotokos, la Mère de Dieu, matérialisée par une petite icône de Marie qu’il a pu conserver dans sa prison et qui l’a protégé.
  • Le récit de sa délivrance est d’une sobriété extraordinaire : « J’ai vu un jour une grande lumière derrière la porte de mon cachot. J’ai prié, la lumière a augmenté et je suis sorti sans autre difficulté. »

  • Ce récit dépouillé rappelle l’évasion de saint Pierre de la prison de Jérusalem, où il attend son exécution. Sa simplicité est gage d’authenticité.

Synthèse :

Né vers 1500 à Radonège, en Russie, entré au service du gouverneur de la ville, le prince Penkov, et devenu son homme de confiance, Grigori Griogorievich est accusé par des domestiques jaloux d’être l’amant de la jeune épouse de son maître. Il refuse de se défendre, laissant à Dieu le soin de le disculper.

Grâce à l’intervention du fils aîné de Penkov, il échappe à la mort, mais est incarcéré dans des conditions si pénibles qu’elles devraient le tuer. Au lieu de se plaindre, il rend grâce au Ciel de l’avoir mis à l’abri des turpitudes de ce monde.

Au bout de deux années, lorsqu’il s’échappe miraculeusement, il entre au monastère Saint-Joseph de Volokolamsk, où il prend le nom de Gouri, ou Gourias. En 1543, il est élu supérieur (higoumène) de sa communauté, mais quitte cette charge en raison d’ennuis de santé. Le tsar Ivan IV, admirant ses vertus, le nomme à la tête d’un autre monastère, à Selijanov – fonction qu’il occupe entre 1546 et 1555, époque à laquelle le tsar, qui vient de reconquérir Kazan et sa région, le nomme évêque de la ville.

Le diocèse dont il prend la tête est encore largement peuplé de musulmans et de Tatars. Gouri y fait une entrée grandiose, qui marque les esprits et montre tout le faste de la liturgie byzantine, mais il refuse, en matière religieuse, d’user de coercition, et il obtient du tsar Ivan de pouvoir convertir uniquement par la douceur et l’exemple – programme qu’il met en œuvre jusqu’à sa mort, le 5 décembre 1563.

Spécialiste de l’histoire de l’Église, postulateur d’une cause de béatification, journaliste pour de nombreux médias catholiques, Anne Bernet est l’auteur de plus d’une quarantaine d’ouvrages pour la plupart consacrés à la sainteté.


Aller plus loin :

La Vie de Gouri et de Barsanuphe est racontée par l’évêque de Kazan, Hermogène, en 1589.


En savoir plus :

Partager cette raison

LES RAISONS DE LA SEMAINE

Les saints , Histoires providentielles
L’intuition surhumaine de saint Pacôme le Grand
Les saints , Histoires providentielles
L'intuizione sovrumana di San Pacomio il Grande
Les saints , Histoires providentielles
The superhuman intuition of Saint Pachomius the Great
Les saints , Histoires providentielles
La intuición sobrehumana de San Pacomio el Grande
Les saints , Histoires providentielles
Une main protectrice sauve Jean-Paul II et entraîne des répercussions providentielles
Les saints , Histoires providentielles
Una mano protettiva ha salvato Giovanni Paolo II con ripercussioni provvidenziali
Les saints , Histoires providentielles
Una mano protectora salva a Juan Pablo II y conlleva providenciales repercusiones
Les saints , Histoires providentielles
A protective hand saved John Paul II and led to happy consequences
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
En 1947, une croisade du rosaire libère l’Autriche des Soviétiques
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
Nel 1947, una crociata del rosario ha liberato l'Austria dai sovietici
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
En 1947, una cruzada del rosario liberó a Austria de los soviéticos
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
In 1947, a rosary crusade liberated Austria from the Soviets
Les saints , Histoires providentielles
Jeanne d’Arc, « la plus belle histoire du monde »
Les saints , Histoires providentielles
Giovanna d'Arco, "la storia più bella del mondo"
Les saints , Histoires providentielles
Joan of Arc: "the most beautiful story in the world"
Les saints , Histoires providentielles
Juana de Arco, "la historia más bella del mundo
Les papes , Histoires providentielles
La découverte du tombeau de saint Pierre à Rome
Histoires providentielles
La conversion autonome de la Corée
Les papes , Histoires providentielles
Le poème prophétique qui annonçait Jean-Paul II
Les saints , Histoires providentielles
Thérèse de Lisieux, protectrice de ceux qui combattent
Histoires providentielles
Jean de Capistran sauve l’Église et l’Europe
Histoires providentielles
La découverte de Notre-Dame de France par Edmond Fricoteaux
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
Un évêque vietnamien tiré de prison par Marie
Les papes , Histoires providentielles
La réconciliation surnaturelle du duc d’Aquitaine
Les saints , Histoires providentielles
Et une grande lumière ouvrit la porte de son cachot…
Histoires providentielles
Le lancement des « Vierges pèlerines » dans le monde a été permis par la Providence de Dieu
Les saints , Histoires providentielles
Les prédictions et protections de Germain d’Auxerre pour sainte Geneviève
Marie , Histoires providentielles
Marie qui défait les nœuds : le cadeau du pape François au monde
Histoires providentielles
Grigio, l’étrange chien de Don Bosco
Histoires providentielles
Julien Maunoir apprend miraculeusement le breton
Les martyrs , Histoires providentielles
Sainte Agathe sauve la ville de Catane de la lave
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
Il était censé mourir de froid dans les geôles soviétiques
Les martyrs , Histoires providentielles
Les miracles de sainte Julienne
Histoires providentielles
Une musique céleste réconforte Elisabetta Picenardi sur son lit de mort
Histoires providentielles
L’étrange aventure d’Yves Nicolazic
Guérisons miraculeuses , Histoires providentielles
Un agent secret protégé par Dieu
Histoires providentielles
Un couvent miraculeusement protégé de tous les maux
Les apparitions et interventions mariales , Conversions d'athées , Histoires providentielles
Pierre de Keriolet : avec Marie, nul ne se perd
Les saints , Histoires providentielles
Il doute de la Providence : Dieu lui envoie sept étoiles pour éclairer sa route
Lacrymations et images miraculeuses , Histoires providentielles
Perdue pendant plus d’un siècle, une icône russe réapparaît
Des miracles étonnants , Histoires providentielles
La lave s’arrête aux portes de l’église
Les saints , Histoires providentielles
Zita et le miracle du manteau
Histoires providentielles
La découverte providentielle des bâtiments du Centre international Marie de Nazareth
Histoires providentielles
André Bobola prédit la renaissance de la Pologne
Histoires providentielles
Les flammes purificatrices de Marie-Thérèse de Soubiran
Histoires providentielles
Ambroise de Milan retrouve les corps des martyrs Gervais et Protais