Recevoir les raisons de croire
< Toutes les raisons sont ici !
TOUTES LES RAISONS DE CROIRE
L'Eglise
n°55

Royaume-Uni

XIXe siècle

Le concept de Révélation suppose le concept de Magistère

Si Dieu choisit de se faire connaître par une Révélation dans l’Histoire, il est logiquement indispensable qu’il trouve le moyen de mettre en place un Magistère pour conserver cette Révélation et sa juste interprétation, dans le temps, au-delà des vicissitudes de l’aventure humaine. Le concept de Révélation suppose donc le concept de Magistère, comme l’a bien expliqué le cardinal John Henry Newman, qui constatait de surcroît que l’Église catholique propose depuis toujours un tel Magistère, et qu’elle est la seule à le faire dans le monde, parmi toutes les religions qui se prétendent révélées.

Basilique Saint-Pierre, Vatican, Rome. / Unsplash / Simone Salvodi
Basilique Saint-Pierre, Vatican, Rome. / Unsplash / Simone Salvodi

Les raisons d'y croire :

  • Jésus n’a rien écrit : il ne nous a rien laissé d’autre que l’Église comme boussole qui nous guide vers le Royaume.
  • Il a effectivement mis en place un Magistère en envoyant son Esprit à la Pentecôte sur Pierre et les apôtres (Ac 1,5 ; 2,4) qu’il avait auparavant « appelés » (Mt 10,1), « institués » (Mc 3,14) et « établis » (Mc 3,16) « pour être avec lui » (Mc 3,14) tout au long de ses trois années de vie publique, afin de faire d’eux ses « témoins » (Lc 24,48) et le fondement de l’Église, avant de leur promettre : « Je serai avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Mt 28,20).
  • Un tel Magistère et de telles promesses sont effectivement logiquement indispensables s’il y a Révélation, afin d’éviter que, dès la seconde génération, les interprétations et opinions des hommes ne fassent dévier le message et en diluer sa substance.
  • On peut constater dans l’Histoire que, parmi toutes les religions qui se prétendent révélées (chrétiens, juifs, musulmans, brahmanistes, zoroastristes, scientologues, disciples de Moon, Raël, Bahaï, Krishna, etc.), seul le catholicisme a développé ce concept de Magistère autour d’un chef incontesté, le pape.

Synthèse :

À l’origine, le cardinal John Henry Newman était un prêtre anglican. Mais en 1845, suite à ses travaux sur les Pères de l’Église, il se convertit au catholicisme qu’il considère désormais comme la confession la plus fidèle aux racines du christianisme. Il publie la même année également à An Essay on the Development of Christian Doctrine (Essai sur le développement de la doctrine chrétienne) ; il y explique, dans la section II du chapitre II, intitulée « An Infallible Developing Authority to be expected » (« Il faut s’attendre à une autorité infaillible de développement») que, s’il y a une Révélation, un Magistère est absolument nécessaire pour la conserver dans le temps ; sinon, elle sera forcément tôt ou tard déformée et perdue  : « A revelation is not given, if there be no authority to decide what it is that is given » (« Une Révélation n’est pas donnée s’il n’y a pas d’autorité pour décider de ce qui est donné »).

Newman explique dans la section précédente (I) que la compréhension de la Révélation ne peut pas être instantanée ni complète, mais qu’elle doit forcément faire l’objet d’un développement progressif : « Lorsque nous passerons à l’examen des doctrines particulières sur lesquelles l’Écriture met le plus d’emphase, nous verrons qu’il est absolument impossible qu’elles restent dans la simple lettre de l’Écriture, si l’on veut qu’elles soient plus que de simples mots et qu’elles transmettent une idée précise à celui qui les reçoit. Lorsqu’il est dit que "Le Verbe s’est fait chair", trois grandes questions s’ouvrent à nous dès l’annonce elle-même. Qu’entend-on par "le Verbe", qu’entend-on par "chair", qu’entend-on, qu’entend-on par "s’est fait" ? Les réponses à ces questions impliquent un processus d’investigation et sont donc des développements ».

La section suivante (III) explique que cette autorité nous a bien été donnée et qu’elle réside dans l’Église catholique dépositaire de la succession apostolique : « La Révélation est un don céleste, Celui qui l’a donnée ne l’a virtuellement pas donnée, à moins qu’Il ne l’ait aussi protégée de la perversion et de la corruption, dans tout le développement qui lui arrive par la nécessité de sa nature » ; cela le conduit à déclarer trouver la solution « dans l’autorité des sièges et les foyers de l’ancienne tradition des Églises latine et grecque », avant de montrer ensuite que l’Église catholique contemporaine est bien l’héritière de cette tradition.

Philippe Coueignoux


Au-delà des raisons d'y croire :

  • La logique de la Révélation, qui conduit à se fier au Magistère fondé par le Christ, permet de nous donner l’assurance de la solidité de la foi chrétienne. C’est pourquoi il est possible et raisonnable de construire sa vie sur ce roc (cf. Mt 7,24-27).

Aller plus loin :

Le texte complet du livre du cardinal Newman : An Essay on the Development of the Christian Doctrine.


En savoir plus :

Partager cette raison

LES RAISONS DE LA SEMAINE