Recevoir les raisons de croire
< Toutes les raisons sont ici !
TOUTES LES RAISONS DE CROIRE
Histoires providentielles
n°148

France

1914-1918

Thérèse de Lisieux, protectrice de ceux qui combattent

Durant la Première Guerre Mondiale, les innombrables interventions de Thérèse de Lisieux apportent une abondance de réconfort aux soldats désemparés. Durant les derniers mois de sa vie, elle avait en effet affirmé : « quand je serai au Ciel, que de grâces je demanderai pour vous ! Oh, je tourmenterai tant le bon Dieu que, s'il voulait d'abord me refuser, mon importunité Le forcerait à combler mes désirs. Cette histoire est dans l’Évangile » (Derniers entretiens du 21 au 26 mai 1897).

Forte d'un amour inébranlable envers les âmes à sauver, la jeune carmélite soutient spécialement ceux qui combattent. Ses nombreuses actions miraculeuses sont littéralement stupéfiantes. A l'issue de la guerre, les courriers des soldats racontent que les balles de leurs adversaires venaient ricocher sur une médaille ou une image de Thérèse de Lisieux qu'ils portaient avec grande confiance. Comme elle fut très sollicitée par la prière des Poilus, certains pensent à juste titre que Thérèse de Lisieux a redonné à nos troupes françaises la vaillance qui leur offrit la victoire.

1895, Thérèse de Lisieux habillée en Jeanne d'Arc pour une pièce qu'elle a écrite elle-même / © Office central de Lisieux
1895, Thérèse de Lisieux habillée en Jeanne d'Arc pour une pièce qu'elle a écrite elle-même / © Office central de Lisieux

Les raisons d'y croire :

  • Des milliers de personnes différentes ont bénéficié des interventions extraordinaires de sainte Thérèse de Lisieux. Les soldats secourus par elle sont aussi bien simples fantassins qu’officiers, hommes éloignés de la foi comme fidèles pratiquants, répartis sur différents fronts, y compris des camps adverses à la France.
  • Leurs témoignages ont été jugés suffisamment fiables après enquête pour contribuer à la béatification de Thérèse de Lisieux en 1923. Certaines guérisons ne pouvant pas être obtenues par la médecine firent notamment l’objet d’enquêtes rigoureuses et furent jugées véridiques.
  • Deux mille soldats écrivirent au carmel de Lisieux pour raconter avec précision comment la jeune carmélite était venue à leur secours. Ces lettres sont conservées aux archives du carmel ; on en retrouve certaines dans l’ouvrage Nous, Poilus – Plus forte que l’acier, lettres des tranchées à Thérèse de Lisieux (Cerf, 2014).
  • Les phénomènes inexpliqués sont variés : Thérèse de Lisieux a apporté d’incroyables protections en démontrant par exemple des « capacités pare-balles invraisemblables ». Certains militaires ont vu Thérèse priant à genoux dans le Ciel, tandis que d’autres ont entendu sa voix claire qui les encourageait à persévérer dans l’adversité. Des navires recoururent aussi à son intercession et obtinrent la vie sauve de manière inexpliquée. Un canon d’une masse de 1,9 tonne roulant sur les jambes d’un soldat sans les écraser fut mis sous son patronage : il fut surnommé « batterie sœur Thérèse de l’Enfant-Jésus ».

  • Il est incontestable que cette proximité agissante de la jeune carmélite envers les combattants ainsi que sa large popularité dans les tranchées ont renforcé le courage des soldats durant la Grande Guerre. De nombreuses personnes découvrirent à ce moment les écrits de Histoire d’une âme, ainsi que les images et les reliques de la sainte qui circulaient dans les régiments. Ils choisirent de se confier à celle qui écrivit : « En souriant, je brave la mitraille / Et dans tes bras, ô mon Époux divin / En chantant je mourrai sur le champ de bataille / Les armes à la main »(Poème Mes armes).

  • À certains qui refusaient fermement de se réconcilier avec Dieu, sainte Thérèse facilitait la voie vers leur salut en leur faisant distinctement entendre une « voix intérieure » qui les poussait à recourir aux sacrements de l’Église catholique avant leur mort. Cela a été constaté de manière concrète par ceux qui accompagnaient les personnes en question.

Synthèse :

Les lettres des soldats affluèrent du front par sacs entiers, rapportant avec précision les interventions spectaculaires de Thérèse de Lisieux auprès d’eux.

Des protections
Les soldats furent nombreux à affirmer que leur protectrice déviait ou arrêtait la balle qui aurait pu leur être fatale. Ainsi, l’un d’eux, frappé d’un éclat d’obus, constata que son portefeuille, avec tous les papiers qu’il contenait, avait été pulvérisé, excepté une image de la petite Thérèse. Un autre raconta qu’il avait supplié la jeune carmélite de le protéger, en lui assurant qu’il viendrait sur son tombeau si elle lui accordait la grâce d’être gardé en vie. Or, lors d’un tir, une balle lui arriva en pleine tête et traversa son casque en entrant à droite, au-dessus de l’oreille : « Logiquement, la balle devait me traverser la tête de part en part et ressortir vers l’oreille gauche. Eh bien non ! Elle dévia, suivit le tour du casque pour aller sortir derrière la tête à gauche et à la base du casque. »

Des guérisons
Une lettre de Louise Aillières, infirmière, rapporte un phénomène inexpliqué : « Un jeune soldat de vingt-quatre ans, blessé presque au début de la guerre, est transporté à l’hôpital où je soigne. Il avait une balle à l’épaule gauche avec toutes sortes de complications. Bref, le médecin et le chirurgien l’avaient complètement condamné lorsque nous avons commencé une neuvaine à sœur Thérèse. Le neuvième jour, il était hors de danger. » Cette guérison fut accompagnée d’une promesse : le soldat était fiancé et assurait que son premier enfant porterait le prénom de Thérèse.

Des visions
Un soldat, Paul Dugast, écrivit : « Je vis un nuage s’ouvrir et le visage de la sainte se détacher sur le ciel bleu. Je me crus l’objet d’une hallucination. Je me frottais les yeux, à plusieurs reprises, regardant de nouveau la vision, mais je ne pouvais douter aucunement car le visage de sœur Thérèse était de plus en plus net et resplendissant. Je pus le contempler ainsi pendant une ou deux minutes. J’ai surtout remarqué ses yeux si beaux, levés au ciel comme pour prier. Depuis cette époque, j’ai toujours été courageux, je ne me sentais plus seul. »

Alors qu’il subissait des assauts d’artillerie, James Dalton priait Thérèse de Lisieux. Soudain, « une religieuse parut devant moi, à six ou sept pieds de distance. Elle était très belle et se tenait à genoux, la tête penchée et les mains jointes ; mais son visage avait une expression de profonde tristesse, comme si elle avait grande pitié de nous. Je reconnus de suite la sainte de Lisieux. »

Une voie clairement entendue
Le capitaine Mestre fut subitement interrompu dans sa prière devant l’image de Thérèse, en entendant très distinctement et clairement une voix qui lui disait par intervalles : « Tu seras blessé avant la fin du mois... Tu seras blessé grièvement... Mais d’autant moins que, dès aujourd’hui, tu accepteras généreusement pour Dieu ce sacrifice. »

Le sergent Mulqueen raconta qu’il était impossible de survivre sous un bombardement épouvantable. Alors qu’il fixait sa baïonnette au canon de son fusil, il entendit « très distinctement une voix, la plus douce que je n’ai jamais entendue de ma vie, qui me disait à l’oreille : "Prenez ma relique." Je mis la main à ma poche et je pris la petite relique. Je m’élançai avec ardeur. Pendant que nous étions couchés, un obus éclata et tua plusieurs hommes à mes côtés. Il semblait impossible de retourner dans les tranchées sans être tué. Je priai avec foi sœur Thérèse, et de nouveau j’entendis la même voix qui me disait : "Retournez, retournez." Alors j’obéis et, la relique encore à la main, je rampai jusqu’à la tranchée, pendant que les obus éclataient si près que j’étais presque suffoqué par la fumée. Mais ils n’avaient aucun effet sur moi. »

Une odeur délicieuse
L’italien Mario Ciliberti encourait de sévères punitions en raison de dégradations de matériel militaire dans un accident survenu à sa voiture : « Un soir, je me promenais tristement dans la campagne, ruminant de sombres pensées, quand je songeai au petit livre (Histoire d’une âme). Mais le livre était à peine ouvert que je me sentis enveloppé d’une odeur délicieuse. Surpris, je m’arrête, je regarde autour de moi, cherchant les roses qui embaumaient de la sorte : rien, pas une fleur à l’entour. Une seconde fois, j’explore du regard le terrain qui m’environne, le parfum demeure inexplicable. Force me fut de convenir du prodige : la petite sainte, dont je porte fidèlement la relique, m’avait favorisé. » Par la suite, ses pénibles préoccupations s’évanouirent et un grand calme se fit en lui : « Quelques jours plus tard, une circonstance imprévue me permit de prouver à mes chefs mon irresponsabilité dans l’accident. J’étais sauvé ! »

Citations extraites de Nous, Poilus – Plus forte que l’acier, lettres des tranchées à Thérèse de Lisieux, Cerf, 2014, et des archives du carmel de Lisieux.

Diane Suteau, auteur du roman Les conquérants de lumière.


Au-delà des raisons d'y croire :

A notre époque, de nombreuses personnes affirment recevoir encore des interventions inexpliquées de Thérèse de Lisieux. Lorsqu’une situation semble périlleuse, ils demandent son aide efficace en voyant concrètement les effets bénéfiques de sa protection.


Aller plus loin :

Jean de Saint-Cheron, Éloge d’une guerrière, la véritable vocation de Thérèse de Lisieux, Grasset, janvier 2023.


En savoir plus :

Partager cette raison

LES RAISONS DE LA SEMAINE

Les saints , Histoires providentielles
L’intuition surhumaine de saint Pacôme le Grand
Les saints , Histoires providentielles
L'intuizione sovrumana di San Pacomio il Grande
Les saints , Histoires providentielles
The superhuman intuition of Saint Pachomius the Great
Les saints , Histoires providentielles
La intuición sobrehumana de San Pacomio el Grande
Les saints , Histoires providentielles
Une main protectrice sauve Jean-Paul II et entraîne des répercussions providentielles
Les saints , Histoires providentielles
Una mano protettiva ha salvato Giovanni Paolo II con ripercussioni provvidenziali
Les saints , Histoires providentielles
Una mano protectora salva a Juan Pablo II y conlleva providenciales repercusiones
Les saints , Histoires providentielles
A protective hand saved John Paul II and led to happy consequences
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
En 1947, une croisade du rosaire libère l’Autriche des Soviétiques
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
Nel 1947, una crociata del rosario ha liberato l'Austria dai sovietici
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
En 1947, una cruzada del rosario liberó a Austria de los soviéticos
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
In 1947, a rosary crusade liberated Austria from the Soviets
Les saints , Histoires providentielles
Jeanne d’Arc, « la plus belle histoire du monde »
Les saints , Histoires providentielles
Giovanna d'Arco, "la storia più bella del mondo"
Les saints , Histoires providentielles
Joan of Arc: "the most beautiful story in the world"
Les saints , Histoires providentielles
Juana de Arco, "la historia más bella del mundo
Les papes , Histoires providentielles
La découverte du tombeau de saint Pierre à Rome
Histoires providentielles
La conversion autonome de la Corée
Les papes , Histoires providentielles
Le poème prophétique qui annonçait Jean-Paul II
Les saints , Histoires providentielles
Thérèse de Lisieux, protectrice de ceux qui combattent
Histoires providentielles
Jean de Capistran sauve l’Église et l’Europe
Histoires providentielles
La découverte de Notre-Dame de France par Edmond Fricoteaux
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
Un évêque vietnamien tiré de prison par Marie
Les papes , Histoires providentielles
La réconciliation surnaturelle du duc d’Aquitaine
Les saints , Histoires providentielles
Et une grande lumière ouvrit la porte de son cachot…
Histoires providentielles
Le lancement des « Vierges pèlerines » dans le monde a été permis par la Providence de Dieu
Les saints , Histoires providentielles
Les prédictions et protections de Germain d’Auxerre pour sainte Geneviève
Marie , Histoires providentielles
Marie qui défait les nœuds : le cadeau du pape François au monde
Histoires providentielles
Grigio, l’étrange chien de Don Bosco
Histoires providentielles
Julien Maunoir apprend miraculeusement le breton
Les martyrs , Histoires providentielles
Sainte Agathe sauve la ville de Catane de la lave
Les apparitions et interventions mariales , Histoires providentielles
Il était censé mourir de froid dans les geôles soviétiques
Les martyrs , Histoires providentielles
Les miracles de sainte Julienne
Histoires providentielles
Une musique céleste réconforte Elisabetta Picenardi sur son lit de mort
Histoires providentielles
L’étrange aventure d’Yves Nicolazic
Guérisons miraculeuses , Histoires providentielles
Un agent secret protégé par Dieu
Histoires providentielles
Un couvent miraculeusement protégé de tous les maux
Les apparitions et interventions mariales , Conversions d'athées , Histoires providentielles
Pierre de Keriolet : avec Marie, nul ne se perd
Les saints , Histoires providentielles
Il doute de la Providence : Dieu lui envoie sept étoiles pour éclairer sa route
Lacrymations et images miraculeuses , Histoires providentielles
Perdue pendant plus d’un siècle, une icône russe réapparaît
Des miracles étonnants , Histoires providentielles
La lave s’arrête aux portes de l’église
Les saints , Histoires providentielles
Zita et le miracle du manteau
Histoires providentielles
La découverte providentielle des bâtiments du Centre international Marie de Nazareth
Histoires providentielles
André Bobola prédit la renaissance de la Pologne
Histoires providentielles
Les flammes purificatrices de Marie-Thérèse de Soubiran
Histoires providentielles
Ambroise de Milan retrouve les corps des martyrs Gervais et Protais