Recevoir les raisons de croire
< Toutes les raisons sont ici !
TOUTES LES RAISONS DE CROIRE
Jésus
n°7

Terre sainte

Entre 27 et 30 ap. J.-C.

La sublimité de la parole du Christ

La parole du Christ a des accents uniques qui bouleversent les hommes depuis 2 000 ans. « Jamais homme n’a parlé comme cet homme » (Jn 7, 46), disait-on après l’avoir écouté. Il parlait « avec autorité » (Mt 7, 29) et « les foules étaient frappées par son enseignement » (Mc 1, 22). Le Christ affirme que ses brebis « reconnaissent sa voix » (Jn 10, 4-8), car « celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu » (Jn 8, 47). Et, durant 2 000 ans, effectivement, la même expérience fascinante a pu être vécue par des multitudes d’hommes et de femmes « bons et généreux » (Lc 8, 15) qui, après avoir reconnu la parole de Dieu, ont « tout quitté » (Mt 19, 27) pour suivre le Christ et vivre de son « trésor » (Mt 13, 44), dans la pauvreté, la chasteté, l’obéissance et les épreuves, à rebours de toutes les fausses valeurs du monde.

Les raisons d'y croire :

  • Il est à la portée de chacun de faire personnellement cette expérience très particulière de la puissance, de la capacité d'entraînement et de la force particulière de la parole de Dieu, par la lecture de l’Évangile.
  • De saint Benoît à saint François, d’innombrables saints et religieux ont ainsi été touchés, convertis et entraînés à la suite du Christ, en étant bouleversés par la sublimité de sa parole.
  • Joseph Fadelle, converti récent de l’islam, raconte en détail cette expérience extraordinaire de la découverte de la beauté de l’Évangile, dans son livre de témoignage Le prix à payer
  • Depuis l’origine, « nombreux sont ceux qui croient à cause de sa seule parole » (Jn 4, 41) et beaucoup en viennent à se poser la question : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? » (Mt 13, 54) ; une sagesse supérieure émane effectivement des paroles prononcées oralement, sur trois ans, par ce jeune charpentier sorti d’une ville obscure de province, aux confins de l’Empire romain, et cela pose effectivement question. 
  • Alors qu’il n’a jamais rien écrit, le Christ a généré le plus grand « best-seller » de tous les temps, conformément à ce qu’il avait prophétisé : « Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas » (Mt 7, 7).
  • Il y a toutes les raisons de croire en cet homme extraordinaire, qui a coupé l’Histoire en deux, et qui reste le sujet sur lequel on a le plus discuté, pensé, écrit (60 000 livres) depuis 2 000 ans.

Synthèse :

Selon la doctrine chrétienne, le Christ est le reflet du Père éternel, « le rayonnement de sa gloire » et « l’expression parfaite de son être » (Hb 1, 3), le « logos » qui « était avec Dieu » et « qui était Dieu » (Jn 1, 1), c’est-à-dire, selon une traduction insuffisante mais expressive, sa « Parole », son « Verbe ». 

Dans cette logique, tout ce que le Christ va exprimer sur la Terre sera véritablement « Parole de Dieu » et ne peut bien évidemment pas ressembler à une parole humaine car, comme l’explique le Seigneur au prophète Isaïe, « autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées » (Is 55, 9). 

Et c’est bien ce qu’on peut constater : la Parole du Christ a des accents très particuliers, uniques, car il parle naturellement avec l’autorité même de Dieu, et tout le monde s’en rendait compte. « Qu’est-ce cela ? Voilà un enseignement nouveau, plein d’autorité ! » (Mc 1, 22-27). « Jamais homme n’a parlé comme cet homme » (Jn 7, 46), disaient ses contemporains. « Il les enseignait longuement » (Mc 6, 34) et « les foules étaient frappées par son enseignement » (Mc 1, 22). 

La parole du Christ est vraiment spéciale pour plusieurs autres raisons : elle est affirmative et pleine d’assurance ; elle propose des paraboles éclairantes que comprennent les petits et les humbles ; elle dévoile de nouveaux mystères ; elle enseigne de nouvelles interprétations ; elle ne recule pas en face des pouvoirs de ce monde ; elle ne craint jamais les controverses ; elle s’exprime avec autorité sur les rites (Mc 2, 28), la Loi (Mt 5, 21) ou le Temple (Mt 12, 6) et les mauvaises traditions des hommes ; elle chasse les démons ; elle multiplie les miracles. Et tout au long de son ministère, le Christ parle et agit en son propre nom : « Jeune homme, je te le dis, lève-toi ! » (Lc 7, 14), révélant petit à petit le mystère inouï de son identité : « Vous êtes d’en bas, je suis d’en haut » (Jn 8, 23).

« Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ?  C’est que vous n’êtes pas capables d’entendre ma parole ! » (Jn 8, 43). Le Christ affirme que ses brebis « reconnaissent sa voix » (Jn 10, 4-8), car « celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu » (Jn 8, 47). Et, durant 2 000 ans, effectivement, la même expérience fascinante a pu être vécue par des multitudes d’hommes et de femmes « bons et généreux » (Lc 8, 15) qui, après avoir reconnu la parole de Dieu, ont « tout quitté » (Mt 19, 27) pour suivre le Christ et vivre de son « trésor » (Mt 13, 44), dans la pauvreté, la chasteté, l’obéissance et les épreuves, à rebours de toutes les fausses valeurs du monde, car, ainsi qu’il l’a prophétisé, « le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas » (Mt 24, 35). 

Olivier Bonnassies


Au-delà des raisons d'y croire :

La parole du Christ est la nourriture de la vie spirituelle et nous sommes tous appelés à nous en nourrir tous les jours.


Aller plus loin :

« Toutes les paroles sorties de la bouche de Jésus-Christ » : très belle reconstitution de 2h20, montrant de manière impressionnante la force de la parole du Christ.


En savoir plus :

Partager cette raison

LES RAISONS DE LA SEMAINE